Job offer

Je vous en parlais , l'accord de principe a été donné aujourd'hui. Je n'ai plus qu'à signer les papiers officiels à la rentrée.
En 2009, je ne dépendrais donc plus du département de chimie mais celui de pharmacologie.


Un peu de culture ? :
La pharmacologie est la spécialité médicale qui étudie les mécanismes d'interactions entre un principe actif et l'organisme dans lequel il évolue, de façon à pouvoir ensuite utiliser ces résultats à des fins thérapeutiques, comme par exemple l'élaboration d'un médicament (principalement) ou son amélioration (entre autres). Ainsi, la pharmacologie intègre des concepts et données issus de la physiologie, physio-pathologie, biochimie, génétique et biologie moléculaire.
[wikipedia]

En se basant sur cette définition, les biologistes qui m'ont fait passer les entretiens m'ont demandé très ouvertement ce que je pensais bien apporter en tant que pure chimiste. Je dois bien dire que çà m'a fait plus que bondir, de les entendre me demander en quoi je pouvais être utile ! Alors, gentiment (oui, je voulais le poste après tout), je leur ai fait remarqué que sans notre contribution, je ne voyais pas très bien comment ils pourraient mener leurs études. Parce que au final, qui leur fourni les produits testés, qui fait les études SAR (Structure-Activity Relationship, un mot bien mystérieux pour eux, mais qui illustre tout simplement comment à partir d'une molécule active, le chimiste la modifie intelligemment pour augmenter son activité, limiter ses effets secondaires) si ce ne sont ces benêts de chimistes ?
Bizarrement, il ne viendrait jamais à l'idée d'un chimiste de minimiser le travail d'un biologiste, ou de penser qu'il peut travailler sans collaboration. Alors, j'espère que l'opportunité qu'il m'ont accordée de travailler avec eux maintenant va leur ouvrir les yeux sur l'importance d'avoir une chimiste dans leur équipe et de prendre conscience que la chimie est aussi une spécialité pointue qui ne s'apprend pas sur le tas comme bon nombre d'entre eux ont l'air de le croire!

5 commentaires:

Le Piou a dit…

Pfff... En meme temps vous, les chimistes, vous etes des gros baltringues qui ne pensent qu'"in vitro"...


...

Nan mais je deconne... Par contre, t'as vu comme je sais bien appuyer la ou ca enerve??? ;-)
Nan, c'est super bravo.

Froggie a dit…

@ Le Piou : oui, mais je suis "smart enough" pour reconnaitre quand tu essayes de me teaser ! Alors, je ferais comme si tu avais rien dis ;O)

Titi a dit…

Bravo.
Ca veut dire que tu changes de labo, de chef et d'equipe? Ou c'est seulement au niveau administratif ?
Ensuite, ca veut dire que tu vas pouvoir developper tes propres projets et encadrer des etudiants ?
Vu de l'exterieur, je suis vraiment plus que surprise par ce que tu racontes. Deja pour moi, betement, la pharmacologie c'etait principalement le la chimie. Ensuite, j'ai jamais eu l'impression que les autres scientifiques regardaient les chimistes de haut...bizarre

Froggie a dit…

@ Titi : je ne change pas de labo. La seule difference, c'est que 20-30% de mon temps de recherche est considere independant (=PI), donc plus de chef du tout!
L'idee de changement de statut, c'est de pouvoir developper mes propres idees, demander des fonds avec, et ce, de maniere totallement independante.
Pour la pharmaco, pour moi, c'etait vraiment la chimie et bio intimement melee (genre 50/50).
Quant au fait d'etre snobee par certains biologistes, si clairement. Le probleme vient du fait qu'a part un chimiste, personne ne se rend vraiment compte du travail "ingrat" qu'on fait. Nos resultats, c'est souvent juste une poudre dans un pilulier. Qu'il est fallu une journee ou un an pour produire la quantite et le compose, ca ne fait souvent aucune difference pour celui qui la teste ...

papy 47 a dit…

Euh !! merci pour la définition de pharmacologie !!! (clin d'oeil !)

Et surtout bravo et bonne chance dans tes nouvelles missions.
Voilà une année qui termine bien, et une qui s'emble TRÈS prometteuse.

BISOUS