Un prénom pour la vie

C'est avec cette remarque que l'on ressent la pression au moment de décider du petit nom de sa progéniture.

Çà avait déjà été toute une affaire quand Minette a été adoptée dans notre foyer. J'ai passé une semaine à faire des propositions de noms "originaux" pour cette boule de poil, qui recevait toutes un refus catégorique. Après une semaine, j'ai opté en désespoir de cause pour Minette, pas original du tout, mais au moins le chat avait finalement un nom. "Minette descends du fauteuil ! Minette, arrêtes de faire tes griffes" ...
Mais si donner un nom-à-la-con à un chat n'est finalement pas très important (hein ? on est d'accord), pour un enfant, nous prenons çà un peu plus au sérieux (bah oui, on est comme çà!).

Déjà, connaissant mon Zhom, j'avais décidé d'attendre qu'on sache si c'était un têtard ou une mini-grenouille, pour restreindre d'entrée de jeu le champ des possibilités. Mais, j'avais oublié que Mr Froggy a toujours eu des gouts rétro (chéri, je ne critique pas, juste que tu as des gouts différents de la majorité des gens ;O) ). Si je penche plus pour des noms courts (malheureusement figurant pour la plupart dans le top 10 des prénoms 2008), Mr Froggy opterait plutôt pour des prénoms du style Solange, Camille, Prudence ... entre autres.

Le problème avec les prénoms, c'est que vous vous mettez forcément des contraintes. A éviter, donc :
  • un prénom comportant des "R", "on", "an", "in", imprononçables en anglais {on veut un prénom simple qui puisse se prononcer à peu près de la même façon en Français et en Anglais (rapport au fait qu'on habite aux USA)}
  • un prénom qui nous rappelle des personnes qu'on déteste ou qu'on a détesté (a réserver aux enfants qu'on a prévu de ne pas aimer)
  • un prénom avec lequel on peut faire des jeux de mots (et dans ce domaine, Mr Froggy est le king pour trouver les plus impossibles)
  • un prénom déjà donné aux enfants proches (famille, amis)
  • un prénom qui laisse présager une vie entière à le partager avec cinq ou six camarades de classes
Au bout du compte, il ne reste vraiment pas grand chose.
Bref, vous aurez compris, il nous reste 5 mois pour se mettre d'accord. Je crois qu'on a du pain sur la planche.

Et pour vous parents, çà a été facile de choisir ou un vrai cauchemar ?

5 commentaires:

Titi a dit…

Aaaah les prenoms! C'etait une de mes occupations favorites quand j'etais petite de passer du temps dans le livre des prenoms de papa et maman pour trouver comment appeler mes poupees. Ca va redevenir mon passe temps favori je sens, des le jour ou j'attendrai un enfant. Etpour tout vous dire, j'arrete pas d'y penser justement depuis que je sais que vous attendez un bebe.
Personnellement, ce sont les sonorites qui me font pencher pour certains plutot que d'autres, ce que ca m'evoque, ce que tu imagines de la personne qui va le porter. Du coup, je n'exclue pas la possibilite d'inventer un prenom a partir de consonances qui me plaisent ou de modifier une syllable d'un prenom deja existant.
Apres, je crois qu'il ne faut pas trop se poser la question des blagues sur le nom (sauf si jeu de mot trop evident bien sur)ou sur le fait que d'autres enfants de la meme generation puissent porter egalement le meme prenom. Y'aura de tout facon toujours des cretins pour inventer des jeux de mots tires par les cheveux, toujours des gens qui n'aimeront pas votre choix, et au fond, pourquoi laisser aux autres un prenom qui vous plait ?

drmouton a dit…

un conseil: n'en parlez a personne avant (surtout la famille). Ils s'y feront à la longue.
Sinon mon frère avait un truc. Une petite phrase pour savoir si le prénom le fait: Minette, va ranger ta chambre. Minette met la table...

Anonyme a dit…

@ Mr froggy: moi Camille je trouve pas ca trop retro, j'aime bien ...
@Froggy : moi il a fallu que Marie-Myriam gagne l'eurovision l'annee de ma naissance, que ma mere ne veuille pas d'un nom compose pour que du coup je me retrouve avec le moins frequent des deux !
Voila pour la petite histoire !
mimi

guernazelle a dit…

comme je te le disais dans un mail perso, j'ai retrouvé par hasard la feuille de cahier où j'avais écrit tous les prénoms qui me plaisaient...
souvenir, souvenirs...
papa47 n'aimait pas les prénoms bretons...mais on y est arrivés quand même.
pour ta petite soeur nous avions vite trouvé le prénom, mais nous n'étions pas au bout de nos peines:
il a été refusé par l'officier d'état cicil (lapoufiasse de service ce jour de déclaration), bienqu'il soit un prénom des îles françaises DOM TOM.
Du coup il a du demander l'autorisation au procureur de la république.
cela a créé un précédent et c'est un comble,maintenant ce prénom
est utilisé partout.
malgré tout aujourd'hui , on a bcp + de liberté de choix, on n'est pas obligé de se conformer aux calendriers officiels.
bon courage et laisse ton coeur parler haut et fort.

bergere a dit…

Ralala les prénoms... Comme le rappelle Dr Mouton ne surtout pas en parler a votre entourage (famille ami, personne). Heu je sens que je vais pas me faire d'amis sur ce blog moi... Gardez votre (vos) prénom(s) pour vous deux, savourez le, utiliser le déjà sur la grenouillette... Le truc c'est que les autres on le chic pour vous gacher un prenom. Pour notre premiere ce fut un petit peu difficile, mais le pire fut pour Mr Mouton Jr. Le grand père a fait une crise de 3 jours en disant qu'il avait super honte d'avoir un petit fils avec un prénom pareil. Et a présent personne ne verrait Mr Mouton Jr porter un autre prénom. Quand au blagues, même si Mr froggie n'en trouve pas sur le prénom choisi, y aura toujours un petit malin a l' école qui en trouvera une... Et je ne sais pas pour ta petite sœur, mais ton prénom a toi je le trouve trop chouette... Qui sait pour le notre 3eme peut etre...
Bon courage...